Plan national de développement de la vie associative

les associations du futur

Lors de la Campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait déclaré son intention de s’appuyer davantage sur les associations, l’initiative populaire. Le 9 novembre dernier, le Premier Ministre, Edouard Philippe a annoncé pour le printemps prochain, la présentation d’un plan national de développement de la vie associative. Il a invité pour ce faire, les associations à lui faire part de propositions nouvelles.
Associations et Territoires a souhaité contribuer pleinement à cette initiative, même si le temps imparti est court, puisque qu’il faut faire remonter des propositions pour la mi-janvier.
Dès le 15 novembre, nous avons ouvert la réflexion en publiant les premières contributions. Nous avons renouvelé cette démarche au fil des semaines et le 15 décembre nous avons organisé une rencontre de synthèse dans les locaux mis à notre disposition par le Conseil Régional de Normandie. Vous trouverez ci-après les premiers retours de cette rencontre.

  •  1er temps: Territoires, Collectivités, Entreprises, Associations, quatre concepts clés.

    • La loi Notre définit le nouveau terrain de jeu du développement territorial: à l’image de ce qui se passe dans les autres pays de l’Union Européenne, les territoires de proximité vont devenir des lieux de référence où se rencontreront les trois acteurs collectifs du développement territorial:
    •  les EPCI en appui sur la Région, l’Etat, les communes seront un acteur clé dans la définition et la mise en œuvre des politiques publiques. Le document mis à notre disposition par Bertrand Tierce donne à voir les 73 territoires de référence normands.
    •  les entreprises portent le développement économique, mais elles (et tout particulièrement les 99% qui ont moins de 50 salariés) ont besoin des territoires qui fournissent les services, et organisent l’environnement du travail.  L’introduction faite par Fabienne Corruble a montré ce que sont les entreprises et les perspectives qui se dessinent sur les territoires.
    •  les associations mobilisent les citoyens, développent des services nécessaires au vivre ensemble. A l’image de la société tout entière, elles sont confrontées à de profondes mutations.
  • 2ème temps: Les propositions.

Le cadre ainsi posé, nous avons présenté 20 propositions pour soutenir le développement de la vie associative. Quatre axes ont été retenus: la place des associations dans les territoires, le rapport aux bénévoles et aux salariés, l’évolution des modes de financement, la gouvernance à l’heure numérique.
Discutées et enrichies dans des groupes de travail, ces propositions ont été validées par les participants.

  • 3ème temps: Les suites.

Il convient maintenant de mettre en forme cette contribution, ce que nous allons faire d’ici la fin de l’année. Ainsi début janvier, nous ferons parvenir nos propositions  au Premier Ministre, aux membres du Gouvernement associés à cette démarche, ainsi qu’à tous les partenaires publics et privés des associations en Normandie. Plusieurs propositions parmi celles formulées ce jour, pourraient facilement être mises en œuvre sur les territoires de notre région sans attendre le feu vert du Gouvernement. Pour une large part en effet, c’est des niveaux locaux et régionaux que viendront les initiatives.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*