quelque part sur le site

Bonnes nouvelles annoncées en 2018 ?

la lumière revient ?

Associations, la fin des temps difficiles?

À l’annonce du premier Ministre d’un plan de développement de la vie associative pour le printemps 2018, Associations-et-Territoires a décidé d’apporter sa contribution. En appui sur le travail prospectif de l’été, nous avons mis en débat dès le 10 novembre 2017 quatre contributions : annonce de bonnes nouvelles  pour 2018 ?

Le 15 décembre, avec le soutien du Conseil régional, nous proposions aux associations qui le souhaitaient un séminaire pour discuter ces propositions. Une quarantaine d’associations ont répondu à l’appel.

Fabienne Corruble, issue du monde des grandes entreprises, Présidente de Actions et Territoires a ouvert le séminaire en pointant les synergies possibles entre les trois acteurs territoriaux.

Nous avons souligné la nécessité de considérer les associations aux côtés des entreprises et des collectivités publiques comme des acteurs à part entière du développement territorial. Les associations ne doivent pas être enfermées ou se laisser enfermer dans le seul champ de l’accompagnement social. Les associations, c’est aussi le sport, la culture, l’éducation, l’environnement, le vivre ensemble… Par les services qu’elles proposent, les associations sont des acteurs indispensables dans tous les secteurs de la société. En accompagnant les citoyens, les ménages, elles favorisent la bonne marche des entreprises, la bonne gestion des collectivités…

Les riches débats ont souligné l’intérêt des  quatre axes de travail retenus (rappelés dans la lettre de la semaine passée). Plusieurs interventions ont souligné la nécessité d’inscrire cette évolution en relation aux espaces associatifs des autres Pays de l’Union européenne. Quatre points forts ont structuré les propositions :

  • Les EPCI (Établissements publics de coopération intercommunale), nouveaux espaces de référence pour les association ;
  • Le bénévolat, la nécessaire gestion de l’éphémère ;
  • Les financements, des outils pour lever des fonds privés ;
  • Le numérique, penser la nouvelle gouvernance du projet.

Nous avons formulé une vingtaine de propositions pour réussir la mutation qu’impose la révolution numérique. Sous forme d’une plaquette, nous avons diffusé le résultat de nos travaux en direction des responsables du Gouvernement concernés par l’annonce du premier Ministre, des parlementaires de la Région, des conseillers régionaux, des présidents des intercommunalités de Normandie, des services de l’État en région, des réseaux associatifs régionaux et nationaux.

Dans une prochaine édition, nous reviendrons sur l’accueil obtenu.
Télécharger les propositions: cliquez ici

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*