quelque part sur le site

Associations, des points de repères

Pour agir

Le colloque organisé en octobre 2015 dans les locaux de Neoma Business School à Rouen, avec le soutien de nombreux partenaires dont les services de l’Etat, a permis d’identifier huit chantiers déterminants  pour le devenir des associations. Certains concernent les fondements mêmes de la vie associative :

Des chantiers: 

  • Les territoires: A l’heure de la loi Notre, des regroupements de commune, quelle place pour les associations?
  • Les ressources humaines: ce sont la richesse des associations troischantiers ont identifiée: les bénévoles, la qualification des professionnels, le service civique
  • Les financements: subventions, dons, mécénats… Quel devenir?
  • Les mutualisations: comment coopérer à l’heure du coworking, des espaces collaboratifs?
  • Le numérique: quelle gouvernance associative à l’heure du numérique?
  • Les espaces d’accueil: quelle ouverture des modes d’acccueil aux territoires, aux nouvelles pratiques sociales?

Des axes de travail

La réflexion conduite sur les chantiers identifiés lors du colloque de l’automne 2015 débouche sur des perspectives opérationnelles. Nous proposons des actions à conduire dont les conditions de mise en œuvre sont à définir avec nos partenaires. Certaines actions sont immédiatement réalisables d’autres un travail d’élaboration préalable.

  • Les associations, le lien aux territoires
    Nos travaux soulignent les mutations qui s’imposent aux associations: décentralisation, modes de financements, comportement des usagers, engagement bénévoles, nouvelles pratiques coopératives… Ces évolutions bousculent les pratiques associatives, interpellent les responsables ainsi que leurs partenaires. Il n’est pas toujours facile de maintenir le cap en de telles occasions. Il nous semble cependant, qu’au des difficultés immédiates, des perspectives nouvelles s’offrent aux associations. Mais il leur faut prendre de la distance avec les contingences immédiates pour mieux saisir les opportunités qui se dessinent. Dans cette perspective, nous proposons d’animer à l’échelle régionale et/ou locale un cycle de rencontres alliant réflexion sur les enjeux, identification et valorisation de bonnes pratiques, échanges sur les conditions de mise en œuvre… Les chantiers que nous avons identifiés serviront de support à cette démarche. Nous pourrions ainsi traiter de: les territoires de projet, les ressources humaines, dont la mobilisation des bénévoles, le service civique, la qualification professionnelle, mais aussi la mutualisation des moyens, l’évolution des financements ou bien encore la révolution numérique…
  • Des qualifications
    En complément du cycle de conférences, nous proposons de développer avec nos partenaires de formation des cycles de formation sur l’intervention des associations. Ces sessions pourraient se faire dans le cadre de la formation continue, de formations qualifiantes, mais aussi à destination de bénévoles dans le cadre notamment du FDVA. Nous pourrions nouer des partenariats avec l’Université.
  • Des expérimentations
    Sur plusieurs domaines, nous pourrons en appui sur des territoires et nos partenaires, expérimenter les propositions que nous formulons sur l’évolution des pratiques associatives. Ce pourrait être des actions sur des thèmes comme concilier travail et bénévolat, recruter des jeunes en service civique dans les territoires périphériques, trouver de nouvelles sources de financement, mutualiser des outils et des pratiques, les données numériques au service du projet associatif… Nous pourrons répondre à des appels à projets, mais aussi  mobiliser des actions de mécénat, sans pour autant, renoncer aux financements publics.
  • Des recherches
    Nous souhaitons être un pôle recherche développement au service des associations et de notre région. Les expérimentations, mais aussi le cycle de rencontres proposé pourraient contribuer à faire avancer la réflexion commune sur le futur des territoires et les articulations entre les différents acteurs. Nous proposons notamment, de développer des applications numériques sur l’interface entre les associations et les territoires. Nous pourrons donner une dimension recherche supplémentaire si nous arrivons à nouer des partenariats avec certaines universités. Nous pourrions nous appuyer sur des étudiants en stage…
  • Accompagner les territoires
    À la croisée de toutes ces actions, il y a les territoires. Nous proposerons aux territoires qui le souhaiteront de les accompagner en mettant à leur disposition notre expérience et notre expertise ainsi que celles de nos partenaires. Nous pourrons conduire des diagnostics, accompagner l’évolution de certaines pratiques: bénévolat, ouverture, contenus des activités…
  • Consolider le partenariat: Au service des associations sur les territoires, il nous faudra nouer des relations avec les associations locales agissant sur les territoires afin de mieux identifier leurs besoins, et valoriser de bonnes pratiques
    • En direction de partenaires opérationnels qui pourront nous accompagner dans notre démarche nous travaillons dès maintenant avec des organismes de formation comme l’IFEN, les réseaux du service civique avec Unicités, des organismes de recherche comme « Recherches et Solidarités » des experts du numérique comme ADB solidatec ou bien encore NWX… nous travaillons aussi avec des réseaux bénévoles comme l’association AGIR ABCD qui nous aide à la qualité d’écriture sur notre plateforme.; nous avons également nouer des partenariats techniques dans le domaine des usages numériques. Nous nous appuyons notamment sur des ressources comme PC Astuces.
    • En direction des pouvoirs publics et des financeurs pour faire reconnaitre la contribution des associations au développement des territoires, la nécessité de soutenir la recherche développement dans ce secteur comme ils le font  pour les autres.
    • Nous proposons enfin de créer un « conseil d’orientation » qui permettra une ou deux fois par an à ces partenaires de se rencontrer et d’échanger sur le devenir des territoires et des associations.
  • Communication
    La communication est un enjeu essentiel. C’est elle qui doit nous permettre de rencontrer, échanger et valoriser les actions des associations, des territoires et de nos différents partenaires. De ce point de vue, la mise en place d’une nouvelle plateforme est une réelle opportunité. La plateforme numérique s’articulera avec notre présence sur les différents réseaux sociaux. Internet et ses applications font à notre sens, le futur des coordinations associatives

Philippe Thillay

Téléchargez la version pdf en cliquant ici

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*