quelque part sur le site

Emmanuel Macron et les initiatives populaires…

Le 3 mai 2017 à trois jours du second tour de l’élection présidentielle a donc eu lieu le débat opposant Emmanuel Macron à Marine Le Pen. En conclusion de cette rencontre qu’il a largement dominée, le futur Président de la République souligne sa volonté de s’appuyer sur « les initiatives populaires, les associations, pour conduire une vraie transformation sociale qui vienne du bas ».

Bien évidemment, nous avons applaudi des deux mains  et avons largement relayé cette proposition lors de la rencontre que nous organisions quelques  semaines plus tard.

Un an plus loin, la déception est grande. Jupiter est passé par là. Le Centre a repris la main, le conservatisme des corps intermédiaires pointé du doigt.

Certes, Jacques Mézard, Ministre de la cohésion des territoires dit son intention d’aller à la rencontre des associations, certes, le FDVA a retrouvé une partie de la réserve parlementaire supprimée en Septembre dernier… mais nous restons sur notre faim quant à la mobilisation des « initiatives populaires, la recherche d’une véritable transformation sociale, venant du bas »…
Le Mandat présidentiel n’est pas fini. Le 9 Juillet devant les Parlementaires réunis en Congrès, le Président de la République a déclaré « Je veux, dans cette deuxième année qui s’ouvre, redonné corps à une République contractuelle à laquelle je crois, celle qui permettra de jeter les bases d’un nouveau contrat social » (Source le Monde).

Dont acte, soyons patients. Mais restons vigilants tant au plan national que régional. Le moins qu’on puisse dire, à la lumière notamment des conditions récentes de mise en place de la Commission Régionale de la Vie Associative par les Services de l’État, c’est que les relations partenariales sont largement perfectibles et que nous sommes en attente d’un réel soutien aux initiatives de transformation sociale venant du bas…

Une affaire à suivre…

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*