Guide association & fusion : Mariage d’amour ou de raison ?

16-10-03-banque-dimages2Ce guide a été réalisé par : France Active, Le CNAR et Solfia
Téléchargez la version complète en cliquant ici

INTRODUCTION

Dans le contexte de crise actuelle et pour sauvegarder leurs emplois, de plus en plus d’associations optent pour des stratégies de coopération et de mutualisation dans les territoires. Les défis sont pluriels : atteindre une taille critique, investir pour se développer, faire face à la contraction des finances publiques, s’organiser face à la concurrence croissante.
Pour répondre à ces enjeux de pérennisation et de développement de leurs activités, de nombreuses associations ont choisi la forme de rapprochement réputée la plus complexe et la plus douloureuse : la fusion. Ce phénomène ne date pas d’aujourd’hui, mais semble s’accentuer. Selon Viviane Tchernonog, chercheuse au CNRS, une création d’association sur cinq serait le résultat d’une restructuration.
Afin que les associations puissent au mieux anticiper et préparer les fusions auxquelles elles seraient confrontées, le CNAR Financement porté par France Active propose ce nouveau guide pratique. Il rappelle dans une première partie les différentes formes de fusion, et ses alternatives avec les autres modes de coopérations existants et détaille, dans une seconde partie, les différentes étapes de la fusion : à quoi correspondent-elles ? Quelle est la durée de ces phases ? Que doit-on faire ? Et avec qui ?
Le CNAR Financement ne donne pas dans ce guide de recettes miracles, mais propose un transfert d’expériences basé sur une trentaine de cas de fusion, collectée auprès du réseau France Active, des Dispositifs Locaux d’Accompagnement (DLA), de l’UNIOPSS, de l’UNA et des experts-comptables. Toutes les associations sollicitées ont bien voulu jouer le jeu de l’interview : qu’elles en soient ici sincèrement remerciées. Nous espérons que ces témoignages vous aideront dans l’élaboration de votre propre positionnement sur les démarches de regroupement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*