quelque part sur le site

2018, La France bénévole

Sous la direction de Cécile BAZIN, Isabelle PERSOZ et Jacques MALET

Cette 15ème édition annuelle, publiée par Recherches et Solidarités , revient sur les 25% de Français bénévoles actifs dans une association et détaille les 38% de celles et ceux qui pourraient demain franchir le pas. Elle fait le point sur les différents moyens de les accompagner et montre comment, parmi eux, Internet est devenu un facilitateur et un accélérateur d’engagement.
Les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir agir pour les autres et à se rendre utiles. Certains le font dans un cadre organisé (politique, religieux, syndical, municipal…), d’autres sur un mode informel, auprès d’une ou plusieurs personnes, en dehors du cadre familial, par exemple dans son voisinage.

Cette présentation se consacre au bénévolat en association
De nombreux facteurs concourent à stimuler ces « envies d’agir ». Parmi eux, citons l’environnement institutionnel et les différentes formes d’encouragement impulsées au niveau national : valorisation des acquis de l’expérience, service civique, réserve citoyenne, congés solidaires… Au plan local, les traditionnels forums des associations et autres rencontres sont complétés ici ou là par des initiatives plus innovantes, comme certaines plateformes portées par des collectivités ou comme l’opération Tous Unis Tous Solidaires présentée dans cette publication, initiée par un collectif d’associations et accompagnée par la Métropole de Lyon.

Toutes les générations sont visées. Pour les plus jeunes, les sensibilisations à la vie associative commencent à se développer dans les collèges et les lycées. Depuis la rentrée 2017, les étudiants peuvent valoriser leurs activités associatives au sein de leur parcours universitaire, celles-ci peuvent même les aider à acquérir leur diplôme.

Les actifs peuvent eux, croiser des démarches d’engagement lancées par leur employeur dans le cadre d’une politique de mécénat ou plus largement dans le cadre d’une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises.

Pour les seniors, de plus en plus de caisses de retraite prennent le relais et tentent d’accompagner les retraités et futurs retraités dans une « reconversion » dans le bénévolat. Chacun pourra faire appel à ses lectures et à ses propres expériences pour allonger cette liste des initiatives lancées pour encourager le bénévolat.

Ici, comme sur bien des plans, Internet apparaît comme un facilitateur et un accélérateur. Les associations peuvent s’appuyer sur leur propre site et sur les réseaux sociaux pour proposer des missions bénévoles. Des offres de bénévolat sont en ligne sur les sites d’associations dédiées comme Tous Bénévoles, France Bénévolat, Bénénova, ou sur des plateformes comme Diffuz.

Pourtant, nombre de personnes se déclarent volontaires pour donner de leur temps, mais ne savent pas comment faire et quoi faire. Beaucoup de bonnes intentions restent sans suite, alors que le bénévolat demeure, ces dernières années, le premier sujet de préoccupation des associations, devant les aspects financiers. Cette nouvelle édition de La France bénévole vise à les accompagner dans leurs réflexions…

Téléchargez: La-France-benevole-2018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*