L’animation et l’éducation nationale

Ceci est un extrait de l’article « L’animation et l’éducation nationale » de l’école Ferdinand Buisson Limay

16-09-28-professionnels2LE POST ET PÉRISCOLAIRE : QUELQUES MARQUEURS HISTORIQUES
Les rapports entre les acteurs de la fonction d’animation et l’institution Éducation nationale, plus concrètement entre les animateurs et l’École, sont aussi anciens que l’animation elle-même. Les liens historiques qu’entretiennent les secteurs de l’animation et de l’éducation populaire expliquent en partie la situation. L’éducation « post et périscolaire », suivant l’expression consacrée , a constitué une part importante – et dominante – de l’éducation populaire à la fin du XIXème siècle et au XXème siècle . Elle a fait que la représentation de l’éducation populaire, comme essentiellement complémentaire de l’école, s’est imposée massivement, même si elle est incomplète. Dès lors, les liens entre l’École et l’éducation populaire se sont organisés dans une complémentarité parfois quasi organique, inspirée par la véritable révolution culturelle qu’ont voulu les pères fondateurs de l’École, de Guizot à Ferry, et fidèle à la mission éducative de la République . Une traduction formelle de la place qu’occupe progressivement l’éducation populaire dans le projet d’éducation nationale nous est donnée par un rapport publié par le Journal officiel du 19 juin 1914 et qui « annonce la création, au ministère de l’Instruction publique, de l’Office de l’éducation populaire, chargé de coordonner les efforts d’éducation post-scolaire » . C’est un ensemble de mesures de ce type qui vont, au fil du temps, faire que les deux secteurs vont vivre dans l’idée d’une complémentarité éducative qui scelle leurs destins réciproques et qui donnera aux enseignants de l’enseignement primaire la place majeure qu’ils ont occupé, y compris dans la professionnalisation de l’animation.

Pour l’article complet cliquez ici

Voir aussi les autres articles :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*