quelque part sur le site

Laure Vicard et les nouvelles alliances

des rencontres à construire

« Le Rameau » est une association nationale qui depuis une dizaine d’années travaille à mettre en valeur la co-construction sur les territoires et les partenariats gagnants entre les collectivités, les entreprises et les associations. Laure Vicard, directrice de mission au Rameau a introduit (cf. diaporama) la table ronde consacrée aux territoires. D’une certaine manière elle a prolongé et renforcé les propos de Yannick Blanc. Le partenariat est non seulement une exigence du 21ème siècle mais une démarche plébiscitée par la totalité des acteurs des territoires et tout particulièrement en Normandie.

Pascal Houbron délégué territorial de la Poste a confirmé cette approche. Le fait associatif, la recherche de partenaires est au cœur du projet territorial du Groupe La Poste, une vieille entité qui doit repenser de fond en comble son projet à l’heure du numérique. Le partenariat, le lien aux territoires, aux acteurs des territoires est ici fondamental, tout autant pour proposer les services appropriés que pour mobiliser les compétences locales, développer les synergies…Eric Sénécal directeur de l’Acsad a pu témoigner de plusieurs exemples de partenariats noués entre les associations et les entreprises. Il a souligné à cette occasion l’ouverture des Caf à ces nouvelles dynamiques.

Nouvelles alliances certes, mais sur quels territoires ? Le périmètre communal est bien souvent trop petit. Il ne correspond plus aux espaces de vie des habitants et des acteurs économiques et sociaux. Il faut s’appuyer de nouvelles références. Gérard Granier, Géographe membre du CESER a valorisé notamment le rôle des nouvelles intercommunalités et a donné à voir des cartes illustratrices de ce propos.

Pour autant, la rencontre n’est pas facile. On se heurte aux découpages administratifs dont les limites ne sont pas toujours celles du territoire de projet. Philippe Clément vice-Président du Mouvement associatif a souligné les barrières culturelles qui séparaient des acteurs qui pendant longtemps ne se sont pas parlés. Il faut ouvrir des espaces de dialogue et à ce propos les « conseils de développement » des intercommunalités créées par la loi NOTRE offre d’importantes opportunités.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*