quelque part sur le site

Associations Havraises en action

groupe de travail FDVA

Prochain RDV : Mercredi 23 Janvier 9h30-12h00

dans les locaux de l’AHAM, 17 Rue Anfray au Havre

Inscrivez-vous sur: http://19-01-23-LH 

Avec le soutien du Fonds de Développement de la Vie Associative, Associations-et-Territoires anime un séminaire  de formation-action en direction de plusieurs associations de l’agglomération havraise.

Lors d’une première séance de travail cinq thèmes avaient été repérés : le réseau, les moyens humains, les financements, les territoires, l’administration.

e 1er janvier, l’agglomération du Havre, en fusionnant avec deux autres intercommunalités, est devenue une communauté urbaine (CU) avec un élargissement des compétences notamment aux domaines social et culturel. La CU a en charge l’aménagement des espaces et le développement économique et social.
Cette évolution se fera de manière progressive d’autant que peu de gens en sont informés. Les échéances électorales de 2020 seront certainement une étape importante. La CU devra devenir un des espaces de référence pour les associations. C’est pourquoi, nous avons choisi de travailler plus particulièrement la question  » territoires » ce 9 janvier.

Vers des propositions

Nous nous sommes appuyés dans un premier temps sur les propositions formulées par A&T lors du débat national sur la vie associative. Nous avons ensuite enrichi cette liste pour arriver aux propositions suivantes:

  • créer l’agrément d’intérêt général : permettant de distinguer les associations les unes des autres. Il se substituerait aux agréments existants
  • créer un conseil local de la vie associative
  • faire du conseil de développement prévu par les textes un réel espace de dialogue : entreprises, collectivités et associations
  • créer des outils pour animer la vie associative
  • développer la recherche & développement
  • développer la communication « politique »

vers des choix

Pour enrichir notre réflexion nous avons mis en ligne trois questionnaires à résultat immédiat sur : les priorités à retenir, le niveau territorial de mise en œuvre et les échéances.

Pour conclure

Parmi les 6 priorités exprimées, trois peuvent être directement mises en œuvre par les associations elles-mêmes au niveau local à plus ou moins brève échéance:

  • la communication politique (au sens plein du terme)
  • le conseil local de la vie associative
  • des outils d’animation de la vie associative

Les autres s’inscrivent dans une logique de moyen terme comme le conseil de développement, ou nécessitent la mobilisation d’autres niveaux de territoire : la Recherche et l’Agrément d’intérêt général.

les suites :

ors des deux prochaines séances, nous travaillerons sur les autres centres d’intérêt pointés début décembre. Lors de la dernière séance, nous effectuerons une synthèse et travaillerons sur les suites opérationnelles à donner.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*