quelque part sur le site

Jeudi 03 octobre, pourquoi les entreprises?

Collectivités publiques, associations et entreprises sont les trois acteurs clés des territoires. Si le partenariat des collectivités avec les entreprises d’une part, et les associations d’autre part, sont des pratiques bien établies, le lien entreprises-associations est moins évident. Et pourtant ! 99% des entreprises ont  moins de 50 salariés. Elles doivent très souvent se tourner vers le territoire pour traiter de questions liées aux besoins de l’entreprise en général et des salariés en particulier. 

  • La qualité du tissu local, des conditions de vie est devenue un critère discriminant dans le choix de s’implanter ici ou ailleurs. On pourrait multiplier les exemples: le sport, l’éducation, la culture, le bien-être, la petite enfance, les personnes âgées…. Autant d’éléments touchant d’une manière ou d’une autre les salariés et leur disponibilité au travail. Autant de thèmes où les collectivités et les associations sont des acteurs de premier plan.
  • La multiplication des entreprises s’est accompagnée de la diversification des modes de travail, de la différenciation des horaires selon les services, les territoires. Les horaires variables sont devenus la norme dans beaucoup de secteurs d’activités.
    L’impact sur les associations est fort. La diversification a des conséquences tant sur l’engagement bénévole, que sur les attentes des usagers. Cette évolution souvent peu anticipée, déstabilise d’autant plus les associations qu’elle se conjugue avec le désengagement structurel des pouvoirs publics, traditionnels soutiens des associations. Récemment encore Le Secrétaire d’état en charge de la vie associative invitait les associations à trouver de nouvelles sources de financement.

Nouveaux besoins des entreprises et de leurs salariés, désengagement des pouvoirs publics, les termes de l’équation une fois posés, les solutions semblent simples. Développer les relations entre les entreprises et les associations, vendre aux salariés les services dont ils ont besoin…

  • Mais est-ce aussi simple que cela? Marchandiser les services associatifs n’est-ce pas la négation même de l’engagement bénévole?… Depuis plusieurs mois déjà Associations-et-Territoires traite de ces questions, multipliant les moments de rencontre, formulant des propositions. Une nouvelle étape se présente.
  • Confrontés aux défis planétaires, aux impératifs du développement durable, les territoires locaux apparaissent chaque jour davantage en première ligne. N’est-ce pas le moment de remettre les citoyens et leurs modes d’organisation au centre des politiques locales? Quelle place ferons-nous à ces préoccupations dans les prochains programmes municipaux ?

Rendez-vous jeudi 3 octobre à 9h30
Grands salons,
Hotel de ville du Havre
Inscrivez-vous: https://assonormandie.net/03-10-lehavre/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*