quelque part sur le site

Urgence climatique, élections mars 2020

http://www.youmanity.org/

Les rapports scientifiques se succèdent. Ils vont tout tous dans le même sens. L’Humanité est en péril. L’assemblée générale des Nations-Unies semble avoir pris la mesure du problème. L’Agenda 2030 adopté en 2015 en témoigne.

Dépasser les clivages partisans:

Nos modes de vie doivent évoluer de manière radicale. Il ne s’agit plus seulement de protéger l’environnement. Il faut sauver l’Humanité. La France a déjà affronté une situation de ce type. A l’issue de la seconde guerre mondiale elle a su se rassembler, pour sortir de l’impasse dans laquelle on l’avait conduite.
Les associations  ont pleinement participé à cette renaissance. Dès octobre 1943, le Gouvernement provisoire qui siégeait à Alger, avait posé le cadre.

Les agréments, les statuts types, les réseaux fédératifs, les subventions de fonctionnement, les mises à disposition de personnels…. Les outils mis en place dès la Libération viennent de là. Pendant près de 40 ans, les réseaux associatifs, partenaires de l’Etat, ont contribué au redressement du Pays. Ils ont mobilisé les citoyens, ils ont aménagé les territoires. On ne compte plus les centres de loisirs, les centres de vacances, les maisons des jeunes, les centres sociaux, les amicales laïques, les  clubs de sports, les associations culturelles, à vocation sociale…

Les élections municipales, une échéance majeure :

Il faut aujourd’hui une démarche de même nature. Les discours à la tribune des Nations Unies ne suffiront pas. Par delà les clivages partisans, les citoyens doivent se mobiliser, les acteurs collectifs doivent relever le défi.
Dans la France décentralisée, le scrutin de mars prochain sera une échéance déterminante. Les municipalités parce qu’elles sont proches des citoyens, les intercommunalités parce qu’elles en ont les compétences, sont des acteurs de premier plan.
Les associations ne peuvent rester au bord du chemin. L’intérêt général le commande. Les associations devront interroger leurs modes de fonctionnement, repenser leurs relations aux autres acteurs , ouvrir leur projet aux territoires. Mais pour  cela, pour réussir leur mutation, elles devront  être accompagnées par les autres acteurs des territoires.

C’est l’un des enjeux des élections de mars 2020.
Rejoignez-nous Mardi 15 octobre
Inscrivez-vous, cliquez ici

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*